"Pour recevoir le sacrement de Réconciliation, il faut trois choses :
-la Foi qui nous découvre Dieu présent dans le prêtre,
-l'Espérance qui nous fait croire que Dieu nous donnera la grâce du pardon,
-la Charité qui nous porte à aimer Dieu et qui met au coeur le regret de l'avoir offensé".

Saint Jean Marie Vianney

Reconciliation

Recevoir le Sacrement de la Réconciliation est toujours une démarche personnelle ;
c'est le prêtre qui au nom du Christ, nous donne le Pardon de Dieu.

Pour vous aider, le feuillet de réflexion pour se préparer à recevoie le sacrement de la réconciliation.

Il est important de pouvoir rencontrer la tendresse du Seigneur qui pardonne toute blessure donnée et/ou reçue.

Se reconnaître pécheur, se reconnaître coupable mais le reconnaître devant Dieu, c’est entrer dans une démarche de confiance car Dieu ne veut pas la mort du pécheur mais qu’il vive. Son amour est plus fort que toutes nos ruptures. La réconciliation permet à chacun d’exercer sa liberté.

>Se réconcilier c’est changer sa façon de penser, de se comporter, de regarder l’autre et, tout en reconnaissant son manque d’amour, être capable d’un véritable changement.

Dans le sacrement de réconciliation, la démarche de confesser son péché personnellement auprès d’un prêtre, permet une prise de conscience lucide devant l’Eglise. Le prêtre invite alors à la conversion. La pénitence proposée au pécheur est à la fois un signe de réparation et une action de grâce pour le pardon reçu.

 

Vous avez la possibilité de recevoir le pardon de Dieu après la messe en semaine, ou à la demande, pour cela adressez-vous à Monsieur le Curé.
Avant les fêtes de Noël et Pâques, des célébrations pénitentielles seront proposées… Au cours d’une prière communautaire, vous pouvez y rencontrer personnellement un prêtre.
Avant les grandes fêtes également, des permanences sont assurées par les prêtres pour des confessions individuelles.

Parce que la vie nouvelle de la grâce, reçue au baptême, n'a pas supprimé la faiblesse de la nature humaine, ni l'inclination au péché, le Christ a institué ce sacrement pour la conversion des baptisés qui se sont éloignés de lui par le péché.
Le Christ ressuscité a institué ce sacrement quand il est apparu à ses apôtres, le soir de Pâques, et qu'il leur a dit : "Recevez l'Esprit Saint ; tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus".

Abrégé du Catéchisme de l'Eglise Catholique - n°297 & 298