La Confirmation

Le Sacrement de la Confirmation est l'un des trois sacrements de l'initiation chrétienne avec le Baptême et l'Eucharistie.

Comme ce mot l’indique, ce sacrement confirme la grâce reçue au baptême. La confirmation, sacrement de l'initiation chrétienne est le rite par lequel le baptisé est confirmé dans l'Esprit Saint comme membre vivant de l'Église. Le Saint Esprit est symbolisé dans l’iconographie religieuse par une colombe.

La confirmation rend le baptisé capable, avec l’aide l’Esprit saint, de porter témoignage de sa foi dans le monde où il vit. Dans le baptême, Dieu dit «viens» dans la confirmation, il dit "va".

Dans le rituel, le symbolisme du sacrement de confirmation est l'onction de l'huile ou Saint chrême qui signifie la croissance du baptisé comme prêtre, prophète et roi. En savoir plus (renvoi sur la fiche du baptême).

En règle générale :

  • dans le cas du baptême d’un adulte, il reçoit en même temps la confirmation et l’eucharistie.

  • dans le cas d’un enfant baptisé à la naissance ou en âge scolaire, la confirmation se reçoit au moment de l’adolescence pour lui donner le temps de grandir dans la foi et de faire un choix raisonné.

 

Le parrain et/ou la marraine de confirmation peuvent être différents de ceux du baptême. Dans tous les cas, ce sont des personnes qui ont reçu les trois sacrements de l’initiation chrétienne : baptême, eucharistie et confirmation.

Recevoir le sacrement de confirmation est un choix personnel que l’on peut faire lorsqu’on est adolescent ou adulte : quand on a compris que l’amour de Dieu reçu au baptême est un trésor que l’on ne peut pas garder pour soi, qu’il faut le partager. Il est possible de demander à recevoir ce sacrement en s’adressant à sa paroisse.

Ce sacrement est conféré par l’Évêque qui est chargé de "confirmer ses frères dans la foi" ; c’est vers l’âge de 15-16 ans que les jeunes font cette démarche, après un temps de préparation .

 

A la Pentecôte, les apôtres reçoivent l'Esprit Saint et annoncent les "merveilles de Dieu". Par l'imposition des mains, ils transmettent aux nouveaux baptisés le don de l'Esprit lui-même. Tout au long des siècles, l'Eglise a continuellement vécu de l'Esprit et l'a transmis à ses fils.


Abrégé du Catéchisme de l'Eglise Catholique - n°265